Commencez votre futur aujourd’hui

Le don d’ovocytes ou FIV DO est une pratique de fécondation in vitro choisie par les patientes qui sont dans l’incapacité de concevoir avec leurs propres cellules ovariennes.

pays.

La Grèce possède une des lois les plus avancées dans le don d’ovocytes. Le processus de don est anonyme, altruiste et complètement confidentiel. Il existe un ensemble de procédures qui font que le traitement soit effectué selon des normes de qualité et sécurité très strictes, obéissant aux exigences définies par le Conseil National de la Procréation Médicalement Assistée, ainsi qu’aux normes et recommandations des pratiques médicales internationales reconnues.

La confidentialité des identités va dans les deux sens :

  • Ni les futurs parents ni le bébé ne pourront connaître l’identité de la donneuse d’ovocytes ou avoir accès à ses informations personnelles.
  • La donneuse d’ovocytes ne recevra aucune information concernant les receveurs qui utiliseront ses ovocytes, ni du bébé conçu grâce à la fécondation des ces derniers..
  • Seul le futur enfant, et uniquement pour des raisons médicales, pourra avoir accès aux informations concernant l’identité et la situation médicale de la donneuse d’ovocytes, sous réserve de l’approbation du Conseil.

Les donneuses

Nos donneuses sont des jeunes femmes saines,de 18 à 35 ans.Nous disposons de donneuses de toutes origines culturelles et ethniques et n’avons pas de liste d’attente pour nos traitements.

Tous  les donneuses ont subi les tests en accord avec la législation européenne des tissus d’origine humaine et les recommandations ESHRE (European Society of Human Reproduction and Embryology). En outre, elles doivent passer des tests génétiques et psychologiques.Les donneuses sont volontaires et reçoivent une compensation selon la loi grecque .

Les analyses que devront passer les donneuses d’ovocytes sont les suivantes :

  • Recherche du gène de la mucoviscidose
  • Analyse de ADN(caryotype)
  • Groupe sanguin et facteur Rh
  • Thalassémie
  • Anémie à cellules falciformes
  • Hépatite B et C
  • VIH
  • Syphilis
  • Chlamydia
  • Bilan hormonal (FSHLH E2, PRL)
  • Échographie pour évaluer l l’état des ovaires

Si la patiente désire un contrôle plus avancé pour la donneuse on propose le test DonoSafe.

Le test DonoSafe® analyse plus de 315 gènes dans un seul donneur / receveur mâle ou femelle. Il identifie plusieurs milliers de mutations pathologiques dans plus de 350 maladies graves “récessifs” génétiques qui se produisent à une fréquence d’au moins plus de 1 sur 200 naissances.

Les porteurs de ces maladies sont asymptomatiques, n’ont pas d’ antécédents familiaux et jusqu’à présent, ils ne pouvaient pas être tracées, de sorte que le diagnostic de ces maladies chez les enfants est fait après la naissance. La probabilité qu’un enfant soit affecté est de 25% , mais en utilisant DonoSafe® nous pouvons détecter rapidement tout problème génétique

Lors de la sélection de la donneuses pour le traitement par fécondation in vitro, ses caractéristiques physiques telles que la couleur de peau, couleur des yeux, couleur des cheveux et la structure corporelle sont sélectionnés de façon à ce qu’elles soient le plus proche possible des caractéristiques physiques du couple receveur. Et de plus, les origines ethniques, le groupe sanguin et les caractéristiques  physiques correspondent le mieux possible à celles du couple receveur.

Le processus

En ce qui concerne la partie fécondation in vitro à proprement dit, le processus de la FIV DO est le même que celui de la FIV classique. Dans ce cas, la donneuse est stimulée par gonadotrophines durant 10 à 14 jours, puis on lui prélève ses ovules.

La receveuse doit suivre de son côté un protocole hormonal adapté, afin de permettre un développement optimal de sa muqueuse utérine. Si la muqueuse est jugée d’épaisseur satisfaisante par contrôle échographique, le processus peut continuer.

Dans le cas de la FIV DO, les ovules de la donneuse ponctionnés sont fécondés par les spermatozoïdes du partenaire (ou éventuellement d’un donneur – dans ce cas, on appelle cela « adoption d’embryon ») en laboratoire. Les embryons ainsi créés sont cultivés in vitro pendant plusieurs jours et mis sous observation quotidienne.

Après plusieurs jours de culture (en principe 3 ou 5 jours) un ou 2 embryons de qualité, selon l’âge de la receveuse, est/sont transféré(s) dans son utérus.

La Clinique vous garantit au moins 6 ovocytes  de la plus haute qualité

CONTACT US

En cours d’envoi
ΚΑΛΕΣΤΕ ΜΑΣ
ΚΛΕΙΣΤΕ ΡΑΝΤΕΒΟΥ

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?