Close-up Of Woman Suffering From Stomach Ache

La coelioscopie invasive constitue une des méthodes les plus modernes de diagnostic et de traitement chirurgical, réalisée à l’aide d’instruments laparoscopiques à travers de petites incisions, en évitant ainsi une grande incision à l’abdomen. Par conséquent, on parle d’une méthode peu invasive, qui assure un meilleur résultat esthétique et une récupération plus rapide après l’opération, moins de douleur postopératoire et une convalescence plus rapide. La chirurgie cœlioscopique est appropriée presque pour l’ensemble des états pathologiques de la région intra-abdominale.

Au cours de la coelioscopie invasive, une grande quantité de dioxyde de carbone est administrée à la région abdominale, afin d’éloigner la paroi abdominale des organes et de créer l’espace nécessaire pour l’insertion du cœlioscope.

Le cœlioscope, un instrument spécial avec une caméra auto-lumineuse, est introduit à travers d’une incision juste au-dessus ou au-dessous du nombril (1 ou 2 cm de diamètre normalement), alors que les instruments coelioscopiques spéciaux sont généralement introduits à travers 3 autres incisions auxiliaires (de diamètre de 0.5 à 1 cm) .

En gynécologie, la cœlioscopie est utilisée à la fois à des fins diagnostiques et thérapeutiques.

Pour des raisons de diagnostic, la cœlioscopie est habituellement utilisée dans les cas suivants:

  • endométriose
  • douleur pelvienne chronique
  • douleur abdominale aiguë
  • Grossesse extra-utérine

Pour des raisons de traitement, elle est utilisée pour:

  • l’ablation de kystes de l’ovaire et l’enlèvement des trompes utérines
  • le traitement de la grossesse extra-utérine
  • l’ablation des ovaires
  • le traitement de l’endométriose
  • la dissolution des adhérences et torsion des annexes
  • l’ablation des fibromes
  • l’hystérectomie
  • le soutien du plancher pelvien dans les cas de prolapsus d’organes

Hystérectomie est l’ablation de l’utérus (avec ou sans les ovaires), qui actuellement peut être réalisée par voie cœlioscopique. L’hospitalisation, dans la plupart des cas, ne dépasse pas les 48 heures, et la récupération est considérablement plus rapide par rapport à l’hystérectomie abdominale traditionnelle.

Hystéroscopie est une méthode de diagnostic invasive et précieuse aussi pour l’investigation et le traitement de maladies diverses de la cavité utérine. L’hystéroscopie est effectuée à l’aide d’une caméra, qui est insérée dans la cavité intra-utérine à travers le col et qui permet la surveillance de l’intérieur de la cavité intra-utérine à un moniteur externe.

Grace à la méthode de l’hystéroscopie, on peut diagnostiquer plusieurs états pathologiques (polypes, fibromes, cloisons de la cavité de l’utérus, saignements, etc.), sans se limiter au diagnostic de ces conditions, mais en contribuant à leur traitement direct.

Le rôle de l’hystéroscopie et de la cœlioscopie dans la procréation assistée est extrêmement important. L’hystéroscopie nous aide à voir sous le meilleur éclairage possible la cavité utérine, qui va recevoir l’embryon, tandis qu’avec la cœlioscopie on peut contrôler les organes génitaux féminins internes. En fait, il y a certains états pathologiques des organes génitaux féminins, qui ne peuvent pas être diagnostiqués avec une autre méthode, sauf avec l’hystéroscopie (par exemple des anomalies légères de l’utérus) ou la cœlioscopie (par exemple l’endométriose, les adhérences).

Dans le cadre de la FIV, la cœlioscopie invasive facilite considérablement la chirurgie reconstructive des problèmes liés à l’infertilité. (Salpingectomie cœlioscopique chez les femmes avec hydrosalpinx, ablation des foyers d’endométriose, cystectomie chez les femmes avec des endométriomes ovariens, etc.).

Dans tous les cas ci-dessus, la cœlioscopie peut considérablement aider à restaurer la fertilité de l’organisme féminin et augmenter la possibilité de procréation.

CONTACT US

En cours d’envoi
ΚΑΛΕΣΤΕ ΜΑΣ
ΚΛΕΙΣΤΕ ΡΑΝΤΕΒΟΥ

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?